top of page

LE SACRE d'une extraordinaire compagnie théâtrale !




Gérard Linsolas, l’homme de théâtre aux multiples facettes

Le lien entre le théâtre et lui s'est tissé très tôt, à l’école primaire. Ce fut le lieu où il découvrit le plaisir d'être sur scène et de captiver l'attention du public. Une révélation qui l'incita à poursuivre sa passion, le conduisant à Paris pour suivre des cours de théâtre à l'école nationale des arts dramatiques. Conscient des défis inhérents au métier de comédien, il choisit d’embrasser tous les aspects de l’univers du spectacle, explorant les domaines techniques, la mise en scène, l'interprétation et l'écriture.

Un parcours professionnel éclectique avec des débuts de mise en scène en tant qu'assistant metteur en scène de Pierre Mondy, pour aller ensuite vers l'opéra, où il signe des réalisations telles que "Faust," "Carmen," et un opéra pour enfants "La sorcière du placard aux balais."

Son actualité du moment s’articule autour de plusieurs productions théâtrales :

« Le Sacre » de Barbara Lecompte, une pièce historiquement puissante qui met en lumière les forts caractères de Vivant-Denon et David. « Deux hommes, un tableau et un duel intellectuel enflammé », explorant la place de l'artiste et de l'œuvre d'art dans la société contemporaine. Sa collaboration avec Barbara Lecompte a débuté en Avignon. Elle s’est concrétisée avec la production de la pièce "Le Sacre," soutenue par la Fondation Napoléon et le Souvenir Napoléonien.

« Figaro-ci-Beaumarchais-là » un Seul en scène autobiographique, qui offre un condensé captivant de la vie tumultueuse de Beaumarchais sous la forme d'une fausse interview.

« Cœurs en mêlées » Comédie sentimentale qui raconte une histoire entre un ancien joueur de rugby immobilisé sur un fauteuil roulant à la suite d’un accident et de son aide-soignante, ex-professeur d’art plastique. 

Et la publication de « Carnet de Mal » polar - Editions EXAequo.

L'importance accordée à la relation avec le public est cruciale pour lui qui considère le dialogue et l'échange comme des contributions des artistes essentielles à l'ouverture à l'art et à son développement.

Sa relation avec les acteurs est basée sur la bienveillance et la compréhension. Comme un chef d'orchestre, il souhaite concilier les visions de l'auteur, du metteur en scène et des interprètes, évitant de mettre l'acteur en difficulté tout en créant une alchimie harmonieuse sur scène.

Ses projets pour 2024/25 : un Seul en scène intitulé « Le Chat de Molière », une perspective originale sur la vie de Molière, vue à travers les yeux de son chat réincarné en humain.

Gérard Linsolas, figure plurielle du monde théâtral, premier directeur de l’Espace Culturel Treulon de Bruges, continue d’œuvrer dans le paysage théâtral avec sa créativité, son engagement et son amour pour l'art dramatique. Son œuvre et son parcours riche et varié sont une belle source d'inspiration pour les passionnés du théâtre et les amateurs d'histoires bien racontées.

 

Barbara LecompteAprès des études d'Histoire de l'Art à Paris et un parcours de conférencière nationale, Barbara Lecompte se tourne vers l'écriture de romans, essais, biographies et pièces de théâtre.

L'univers mystérieux des artistes, le secret de leur création et la flamme de leur inspiration la passionnent. Férue d'Histoire de l'Art, elle se consacre plus particulièrement aujourd’hui à l’écriture pour le théâtre.

 

Son champ de prédilection se situe aux 18 et 19èmes siècles, avec des incursions vers le 17ème siècle, notamment avec des figures telles que Madame de Sévigné et Georges de la Tour. Elle est fascinée par la chute de l’Ancien Régime, la Révolution, le Consulat et l’Empire et par les bouleversements du monde de l’Art provoqués par les retournements politiques :  disparition des mécènes, instabilité, violence, adaptation pour trouver d’autres sources de revenus et soumission à de nouvelles injonctions.

 

Son inspiration naît de ses déambulations contemplatives au Louvre, où les tableaux deviennent les déclencheurs de ses écrits. Elle est fascinée par l'âme de l'artiste, au cœur de son écriture, tout comme elle l'est par le mystère du processus créatif.

Elle est attirée par le théâtre depuis l’adolescence et une grand-mère passionnée de Napoléon lui a transmis son amour de l’Histoire. « Le SACRE » est sa première écriture théâtrale, adaptée de plusieurs chapitres de l’un de ses premiers romans « Tableaux d’Empire » ; une volonté de recréer un dialogue entre deux monstres sacrés, Dominique Vivant Denon, premier conservateur du Louvre et le peintre Jacques-Louis David, auteur du tableau éponyme. 

Dans son actualité, Barbara Lecompte présente "EPONINE," une exploration de l'histoire des Misérables à travers le regard d'Eponine, à la Folie Théâtre. La pièce "REMBRANDT sous l’escalier," inspirée du tableau du grand peintre, le philosophe en contemplation, est également à l'affiche au Théâtre l’Essaion. Elle propose également des lectures théâtrales avec piano, mettant en scène Chopin, Georges Sand et Delacroix

Le Sacre de Barbara Lecompte, mise en scène Gérard Linsolas

« Deux hommes, un tableau et un duel intellectuel enflammé », un dialogue entre deux monstres sacrés, Dominique Vivant Denon (premier conservateur du Louvre) et le peintre Jacques-Louis David, auteur du tableau éponyme, explorant la place de l'artiste et de l'œuvre d'art dans la société contemporaine.

Dominique Vivant Denon est interprété par Gerard Linsolas, Jacques-Louis David par Emmanuel Lortet, Benjamin Zix par Pierre le Franc. Les costumes sont de Francis Grout / Les décors de Siky Goldstein. La pièce est produite par la Compagnie du Bélier et soutenue par la Fondation Napoléon et le Souvenir Napoléonien.

 

La compagnie du bélier

Fondée en 2007, Gérard Linsolas en est le directeur artistique. La première présidente a été la journaliste Sandrine Valéro et depuis 2019, Monique Castet, conseillère municipale à Bruges.

La compagnie a créé 10 spectacles dont 3 co-productions avec d'autres compagnies, 5 étaient des textes personnels. Elle n'a pas de comédiens titulaires ou sociétaires mais fait appel souvent aux mêmes artistes girondins pour ses créations

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page